Qu’est-ce-que l’OCCE ? Quels projets permet cette association au sein des écoles ?

La FCPE défend une école publique, laïque et gratuite. Bien que le principe de gratuité soit affirmé dans la Constitution, la scolarité à l’école Publique peut coûter cher (restauration, fourniture scolaire, voyage scolaire, ….). Dans le même temps, les parents souhaitent le meilleur pour leurs enfants et cela passe notamment par une attente particulière des projets pédagogiques mis en œuvre par l’équipe enseignante. Avec les budgets publics plutôt en baisse, comment les enseignants peuvent-ils mener à bien leurs projets pédagogiques ?

Pour mener à bien les projets pédagogiques, l’équipe enseignante puise dans la coopérative scolaire qui a notamment comme ressource la participation volontaire des familles (demandée en général en début d’année) et l’aide versée par la Municipalité (issue du budget municipal et de la Caisse des écoles de la Ville).

Sur Houilles, la coopérative scolaire des écoles est, pour la majorité, rattachée à l’OCCE qui est l’Office Central de la Coopération à l’Ecole. Ainsi, à chaque début d’année, les enseignants versent une adhésion pour chaque enfant. Cette association accompagne les enseignants dans leurs pratiques professionnelles par des formations et des outils pédagogiques adaptés, développe des supports pour l’organisation et la gestion de projets et met en évidence, par des pratiques coopératives, des valeurs et des repères communs pour mieux vivre ensemble dans une société basée sur le partage et l’équité (Pour en savoir plus : https://www.occe78.net/).

L’OCCE préconise donc des bonnes pratiques pour la réalisation des projets pédagogiques sans que l’école ne perde son sens. Ainsi, ils reviennent sur le principe de neutralité de l’école. Ce principe interdit donc les opérations commerciales par des sociétés dans l’enceinte de l’école, mais pas toutes les actions menées par les parents telles que les kermesses, les bourses aux livres ou jouets, marché de Noël ou de Printemps, … De plus, les objets achetés ne peuvent être revendus tels quels mais doivent être transformés par les enfants, ce qui peut donner lieu à des projets pédagogiques artistiques. Concernant les sociétés commerciales, une exception est faite pour la pratique des photographies en milieu scolaire (http://www.education.gouv.fr/bo/2003/24/MENE0301227C.htm) : il est à noter que les photographies réalisées doivent montrer l’enfant dans une posture d’élève et que ces photographies individuelles peuvent être accompagnées par la photographie de la classe.

Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif non exhaustif des pratiques validées par l’OCCE :

Image10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.