lettre aux parents

Houilles, le 9 mai 2020,

Chers parents de l’école maternelle Victor Schoelcher,
La situation que nous vivons depuis bientôt deux mois est inédite et a bouleversé nos vies, nos habitudes, demandant à chacun de nous des efforts sans vision de durée.
Nous remercions les institutrices de notre école qui se sont portées volontaires pendant ces 8 dernières semaines, qui ont accueilli les enfants des personnels soignants, les héros que nous applaudissons chaque soir depuis nos fenêtres.

Nous remercions le directeur et les enseignants pour leur engagement dans cette reprise de l’école dans un environnement où l’incertitude est la règle. Les consignes sanitaires, les priorisations d’enfants, l’organisation des classes … bousculent les valeurs de leur travail et de l’Ecole de la République. En tant que citoyen, nous pouvons le comprendre, étant nous-mêmes bousculés et faisant de notre mieux pour faire tourner nos vies personnelles etprofessionnelles.
Ce que nous souhaitons de tout cœur, c’est que nos efforts servent à quelque chose. Nous
espérons tous que nos 261 chérubins puissent retourner en classe avant les vacances d’été, mais rien n’est certain, vraiment rien.
Nous avons tous des attentes différentes pour cette reprise en fonction de notre situation
personnelle et professionnelle:
Nous, parents, qui devrons retourner travailler,
Nous, parents, qui n’avons pas arrêté de travailler,
Nous, parents, qui continuerons le télétravail,
Nous, parents, qui vivons dans un appartement,
Nous, parents, seul adulte de notre foyer,
Nous, parents, qui avons des enfants plus grands et leurs devoirs conséquents,
Nous, parents, d’un enfant unique qui aimerait revoir d’autres enfants,
Nous, parents, au chômage ou en activité partielle depuis de nombreuses semaines,
Nous, parents, qui travaillons auprès des malades,
Nous, parents, qui travaillons derrière les caisses des enseignes des magasins,
Nous, parents, qui prendrons les transports en commun,
Nous, parents, qui vivons avec des personnes fragiles,
Nous, parents, qui avons été en arrêt de travail pour garder nos enfants,
Nous, parents, qui sommes entrepreneurs, auto-entrepreneurs,
Nous, parents, porteur d’un handicap,
Nous, parents, enseignants

Nous sommes dans des situations plus ou moins complexes qui nous imposent un mode devie très différent de celui que nous connaissions. Cependant, les circonstances sont telles que seuls quelques enfants pourront retourner sur les bancs de l’école, du moins dans un premier temps.Le directeur de l’école et l’équipe enseignante ne sont ni décisionnaires, ni responsables de la capacité d’accueil de notre école pour cette rentrée particulière et difficile du 12 mai 2020; les protocoles sanitaires étant dictés par le ministère de l’éducation nationale et la
municipalité.
Soyez assurés que l’ensemble du corps enseignant de notre école fait de son mieux pour
faire face à la situation.
Afin de faciliter cette rentrée, s’il vous plaît, ne venez pas à l’école si vous n’avez pas
reçu de convocation. ​ Les équipes seront dans l’obligation de refuser l’accueil de votre
enfant, ce qui sera difficile pour tous, parents, enseignants, et surtout pour les enfants:
sachons les protéger.
Nous allons encore certainement vivre quelques semaines difficiles. N’oublions pas qu’entre 3 et 6 ans, nos enfants sont petits, fragiles et sensibles. Notre rôle d’adultes, parents et enseignants est de sécuriser, les rassurer… en espérant qu’ils puissent au plus vite retrouver une vie normale: courir, rire, jouer avec leurs copains.
Personne à ce jour, ne peut prédire ce à quoi ressemblera l’avenir, mais nous devons tous œuvrer main dans la main afin que nos enfants puissent reprendre dans les meilleures conditions et, en espérant, le plus rapidement possible. Gardons espoir!

Nous restons bien entendu à votre disposition.

Prenez soin de vous!

Nous, les parents qui aimons notre école.

Anne, Aude, Bernadette, Mathieu et François

FCPE Houilles + AAPEH

« La république n’entend plus faire de distinction dans la famille humaine. Elle n’exclut personne de son immortelle devise : liberté – égalité – fraternité. »
Victor Schoelcher – 1804-1893 – rapport Schoelcher, 1848

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.