Communiqué FCPE: suspension des allocations, la FCPE demande l’abandon d’une mesure scandaleuse

La FCPE dénonce le scandale que constitue la suspension des allocations familiales pour cause d’absentéisme scolaire. Ce n’est pas en étranglant financièrement les familles qu’on les aidera à résoudre leurs difficultés ! Par ailleurs, l’inefficacité de cette mesure est prouvée depuis longtemps.

 La proposition de loi d’Eric Ciotti, examinée aujourd’hui à l’Assemblée nationale, crée une inégalité de fait entre les familles. Les plus favorisées et celles pour qui le montant des allocations familiales représente une grosse part du budget ne seront pas affectées de la même façon par la suspension de leurs allocations. Et le « coût » de l’absentéisme pour une famille ne sera pas le même selon qu’elle a un, deux, trois enfants ou plus.

 C’est dans l’Ecole qu’il faut chercher des solutions à l’absentéisme scolaire. C’est en redonnant du sens à leur présence à l’Ecole que l’on convaincra les élèves de la nécessité pour eux d’y être présents de manière assidue. C’est en assurant le remplacement de tous les enseignants absents que l’Education nationale démontrera l’importance de toutes les heures de cours.

 Enfin, la FCPE voit la grotesque coïncidence dans le fait d’examiner ce texte précisément au moment où plus d’un million d’élèves de lycée ou de collège sont contraints à un absentéisme forcé pour cause d’examen !

 La FCPE invite les parlementaires à examiner sérieusement ces arguments et à rejeter cette proposition de loi.

 La FCPE dénonce le scandale que constitue la suspension des allocations familiales pour cause d’absentéisme scolaire. Ce n’est pas en étranglant financièrement les familles qu’on les aidera à résoudre leurs difficultés ! Par ailleurs, l’inefficacité de cette mesure est prouvée depuis longtemps.

 La proposition de loi d’Eric Ciotti, examinée aujourd’hui à l’Assemblée nationale, crée une inégalité de fait entre les familles. Les plus favorisées et celles pour qui le montant des allocations familiales représente une grosse part du budget ne seront pas affectées de la même façon par la suspension de leurs allocations. Et le « coût » de l’absentéisme pour une famille ne sera pas le même selon qu’elle a un, deux, trois enfants ou plus.

 C’est dans l’Ecole qu’il faut chercher des solutions à l’absentéisme scolaire. C’est en redonnant du sens à leur présence à l’Ecole que l’on convaincra les élèves de la nécessité pour eux d’y être présents de manière assidue. C’est en assurant le remplacement de tous les enseignants absents que l’Education nationale démontrera l’importance de toutes les heures de cours.

 Enfin, la FCPE voit la grotesque coïncidence dans le fait d’examiner ce texte précisément au moment où plus d’un million d’élèves de lycée ou de collège sont contraints à un absentéisme forcé pour cause d’examen !

 La FCPE invite les parlementaires à examiner sérieusement ces arguments et à rejeter cette proposition de loi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.